Présentation | Les Prix | Thèmes et Lauréats | Inscription | english

Le projet d’un concours européen de l’innovation et des technologies nouvelles fut initié dès 1991. La première édition du EUROPEAN GRAND PRIX FOR INNOVATION AWARDS a été organisée en 1994. Ce Grand Prix a pour but la promotion de l’industrie et de la recherche appliquée européenne. La sélection s’opère par l’identification des recherches européennes les plus avancées, de leurs applications, mettant de la sorte en valeur les chercheurs indépendants, universitaires ou encore les entreprises de la Grande Europe. Chaque année, un seul thème est retenu. Seules seront considérées les innovations ayant obtenu un brevet après 1990. Le Grand Prix est devenu une référence en la matière, la presse internationale le considérant comme similaire au Prix Nobel, mais destiné à la recherche appliquée. Sa treizième édition est consacrée aux “Génie Civil, Travaux Publics et Construction”. La cérémonie de remise de prix se déroulera à Monaco le 9 Décembre 2006 en présence de nombreuses personnalités du monde de la recherche.

Sponsorisé par www.commentmaigrirviteetbien.org

Visionner la vidéo.


Lauréats 2005


Monaco le 10 décembre 2005

Communiqué de presse

Monaco -  Le Jury Final de la douzième édition du EUROPEAN GRAND PRIX FOR INNOVATION AWARDS, a choisi les Lauréats 2005 dans le domaine de la recherche européenne au service de la Sécurité des Biens et des Personnes.

Le GRAND PRIX PAN-EUROPEEN, qui récompense l’application pan-européenne d’une innovation, a été décerné à la société Data Health System S.A. (France) pour un système de détection automatique de chute fondé sur la mise en évidence des micro-mouvements significatifs grâce à un capteur. L’importance de la mise en place d’une détection automatique fiable des chutes n’échappe à personne, surtout pour la personne âgée qui vit souvent seule, la chute est un risque grave vital et fréquent notamment lorsque celle-ci ne peut donner l’alerte (pertes de connaissance, confusion mentale etc..). Pour éviter des alarmes intempestives, l’architecture brevetée par DHS et développée en collaboration avec l’Agence Spatiale Européenne, permet une détection automatique de chutes en excès. DHS bâtit donc son architecture sécuritaire par utilisation d’un module, porté par la personne concernée, qui est composé d’un accéléromètre relié à un centre intelligent par radio communication. Un réseau mobile, le GSM par exemple, permettrait au système DHS d’utiliser le téléphone portable comme un outil de calcul de référencement, et bien entendu comme un moyen d’alerte automatique, mais encore de pouvoir bénéficier de paramètres déjà existants tels que les applications télécoms de géo-localisation. Grâce aux résultats il est enfin possible de mettre en place un système efficace et pertinent de sécurité pour les personnes âgées isolées. Celui-ci donne l’alarme automatiquement en cas de chute, ceci pour des coûts équivalents à ceux des téléalarmes classiques. Le tout intégré dans une montre bracelet.

Le GRAND PRIX DU JURY, qui récompense l’originalité d’une recherche, a été décerné à Alan Lettington, Tony McEnroe & Rory Doyle, de la société SMITHS DETECTION (Irlande) pour leur système d’imagerie à micro-ondes pouvant être utilisé à des contrôles de sécurité pour détecter des objets prohibés et dissimulés par des personnes. Les vêtements deviennent transparents lorsque scannés dans la fréquence micro-onde du spectre, et le système utilise donc cette propriété pour révéler des objets prohibés qui seraient cachés sous les vêtements. L’outils est fondé sur l’imagerie passive et donc est parfaitement inoffensif pour l’être humain. Il permet également d’identifier un éventail de matériaux – métaux, céramiques, plastiques et explosifs -  ceci facilitant une évaluation précise des dangers potentiels. Ce système d’imagerie peut être configuré pour scanner des personnes à une distance jusqu’à 50m, ce qui est un facteur important dans le domaine de la sécurité. Ce produit, qui inclut des technologies de l’espace, a été développé sur la base d’un concept de scannage breveté, qui assure une haute efficacité à un coût réduit.

Le GRAND PRIX EUROPEEN, qui récompense le saut technologique que représente une innovation, a été décerné au  D° Rainer HINTSCHE, du Fraunhofer Institute for Silicon Technology & eBiochip Systems GmbH (Allemagne) pour l’élaboration d’une puce en silicone, de la taille d'un ongle, qui est capable de se substituer aux tests de laboratoire, plus compliqués et onéreux, en appliquant le principe naturel de verrouillage par lequel les molécules se lient entre elles. Les caractéristiques spécifiques de ces bio-puces électriques ont abouti à l’élaboration d’instruments intelligents d’analyse biologique, de manipulation aisée et peu coûteuse. L’un des dispositifs, le “ePaTOX”, pleinement automatisé et ne pesant que 2 kilos environ, est utilisé dans l’identification de toxines biologiques telles que ricin ou botox, ainsi que d’agents pathogènes, tels que la peste, la petite vérole, l’anthrax et la tularémie. Il peut être utilisé par les premiers arrivants sur le site d’une menace biologique pour des tests in situ,  ou dans le cadre d’un contrôle de sécurité biologique dans des lieux d’intérêt particulier.

Information:
Info@european-grandprix.com
tél (+377) 92 16 70 61

.o0o.